Category

France

France, Nord

Instantanés lensois

De mémoire, mis à part quelques articles concernant notre escapade familiale à Lille il y a cinq ans (ah oui quand même !), je n’avais pas eu l’occasion d’écrire, ni même revenir dans le nord de la France. Chose faite grâce aux copines d’En France Aussi, le chouette webzine auquel je participe.

Le collectif #EnFranceAussi regroupe des blogueurs-ses passionnés-es par notre pays et les petits trésors dont il regorge. Et au-delà de cela, c’est une sympathique équipe dont je suis ravie de faire partie.

Et me voilà donc à préparer ma valise pour partir un week-end sur Lens, dans la région des Hauts de France, où Florence, de l’office de tourisme, nous accueille à bras ouvert avec son merveilleux sourire.

Tourisme de mémoire

La région porte encore les empreintes de la Première Guerre Mondiale. Choisir de parcourir ces lieux, c’est choisir de rendre hommage à cette douloureuse période de notre histoire collective.

Le Mémorial canadien de Vimy

Le mémorial de Vimy est l’un des plus imposants monuments canadiens d’Europe. Il est situé à l’emplacement même des combats de 1917 dans les environs de Vimy dans le Pas-de-Calais en France. Erigé sur le point culminant de la colline, il domine la plaine de Douai sur un terrain offert par la France au peuple canadien. L’ambiance hivernale, pluvieuse et lourde d’un brouillard épais se prettait parfaitement à la visite. En effet, comme a pu nous témoigner Jean-Pierre Godbout du Centre d’accueil et d’éducation du Mémorial national du Canada à Vimy et mes souvenirs d’école, les guerres de tranchée ont été d’une violence absolue.

Le mémorial 14-18 Notre-Dame-de-Lorette

Trois lieux sont importants pour prendre pleinement conscience de ce qui s’est passé ici, à savoir la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette où dorment pour l’éternité plus de 42 000 soldats français morts pendant la Première Guerre Mondiale. L’Anneau de la Mémoire, mémorial international, rassemble depuis 2014 les noms de près de 580.000 soldats tombés sur le territoire de Nord Pas-de-Calais entre 1914 et 1918. Enfin, à Souchez, au milieu des anciens champs de bataille, le centre d’Histoire du Mémorial’ 14-18 vous accueille pour aller encore plus loin dans votre visite. C’est aussi ici que mes copines blogueuses Les deux dames en van ont effectué leur première exposition.

Exposition “Vest Pocket Memories”

Hélène et Paule-Elise ont développé un projet photographique autour de l’appareil photo emblématique de l’époque, le Kodak Vest Pocket, fabriqué en 1913. Il est devenu leur compagnon de voyage et elles ont réalisé avec leurs clichés une chouette exposition que je vous invite à aller découvrir initialement prévue jusqu’au 17 mai 2020 et prolongée pendant l’été ! J’ai eu le bonheur d’assister au vernissage et cela restera un doux souvenir pour moi. Good job les filles !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_6395_resized.jpg.
Une partie de la Dream Team !

Crédit Photo https://lesmilletdu62.com/

Monter en haut d’un terril

Le terril, que l’on prononce “terri” comme outil par exemple (là ma fille soufflerait, en plein apprentissage de notre langue, parole de CE1), est une colline artificielle construite par accumulation de résidu minier. Le terril parait haut, et c’est le cas ! Nous avons eu le droit à un joli coucher de soleil, une ambiance lunaire à souhait.

Manger des frites

Bon, à ce moment, vous vous dites, elle a craqué ! Non même pas… Sachez qu’ici, manger des frites (que vous allez chercher à la friterie avec votre saladier) c’est comme manger des galettes chez nous ! En bref, s’organiser une soirée bière/frite, c’est la base !

Aller au musée du Louvre-Lens

Si vous saviez la beauté de ce musée ! Il est annoncé que cette galerie, c’est “5000 ans d’histoire d’un seul regard”. Et bien c’est exactement ça ! Dans un espace ouvert de 3000 m², la Galerie du temps expose plus de 200 chefs d’œuvre prêtés par le musée du Louvre. La scénographie permet au visiteur de balayer de nombreuses oeuvres et époques. j’ai adoré cette visite accompagné par une guide passionnante. Mon coup de coeur du week-end !

Quelques bonnes adresses !

Manger, dormir et boire !

  • A l’potée d’ Léandre, un estaminet rétro comme je les aime et où j’ai dégusté ma première “martiflette” (tartiflette au Maroilles)
  • La maison des projets : un chouette salon de thé dont les cookies sont délicieux.
  • Comme chez Babcia, j’ai été ravie et surprise de retrouver un petit bout de Pologne à Lens, et quelle ambiance en ce dimanche !
  • La maison d’hôtes L’heure Bleue à Givenchy : une chambre d’hôtes douillette dont je garde le souvenir d’un petit déjeuner gargantuesque !
  • La Brasserie Page 24 car séjourner dans le Nord sans boire une bière ne m’était pas envisageable !

Merci à l’équipe de Lens Liévin tourisme pour le très chouette accueil (et mention spéciale à Florence et son équipe).

Week-end à Lens
Bonnes adresses et idées de balades, visites pour découvrir Lens et l’esprit chaleureux du Nord de la France #Lens #HautDeFrance #EnFranceAussi
Continue reading
randonnee passerelle Holzarte
En France Aussi, Pyrénées-Atlantiques, Voyages

La passerelle d’Holzarte au Pays Basque

Vous vous demandez peut-être comment nous avons pu atterrir ici, au Pays Basque, en Haute-Soule ?

Depuis trois ans maintenant, nous filons au Pays Basque chaque mois de juin. Simple fruit du hasard la première année, nous aimons vraiment beaucoup ce coin de France et d’Espagne que nous commençons à connaitre. Et chaque année, nous attendons avec impatience d’y retourner pour notre plus grand plaisir.

Nous logeons toujours sur la côte, à Hendaye, mais je crois que nous préférons nous enfoncer dans les montagnes à la découverte de gorges avec un petit air d’Amazonie aux latitudes tempérées comme à Kakuetta ou encore nous perdre dans une forêt au Land Art enchanteur comme à Oma.

La Soule est identifiée comme la province la plus sauvage et discrète du Pays Basque. Les sites naturels offrent de beaux reliefs plus abrupts avec des canyons et des gorges comme à Holzarte ou Kakuetta. En visite chez des amis à Mauléon-Licharre, nous en avons profité pour faire cette balade !

passerelle d'Holzarte

randonnee passerelle d'Holzarte

Une fois sur le parking, nous trouvons facilement l’entrée du chemin de randonnée. La balade début tranquillement par un sentier longeant une rivière.

Rapidement, la pente devient plus raide avec une montée en étage, assez difficile et glissante sur des pierres humides : il y a une corde pour nous aider. Il est obligatoire d’avoir de bonnes chaussures pour grimper.


randonnee passerelle Holzarte

randonnee passerelle Holzarte

Une fois la première montée effectuée, nous avons pris un peu de hauteur et le paysage est superbe. Les nuages s’écrasent sur les sommets et le ciel est bas. Nous commençons à distinguer les gorges et leur ampleur. C’est beau. Ici, l’âme basque nous révèle qu’elle plonge ses racines au cœur d’un cadre grandiose. A l’arrivée sur le col d’Ardakhotxia, une vue imprenable s’offre sur le pic d’Orhy.

randonnee passerelle Holzarte

randonnee passerelle Holzarte

Nous croisons un groupe de retraités qui descend péniblement. Un monsieur est surpris de nous voir avec notre fille de 4 ans. “Mais vous en avez un sur le dos en plus ? ” lâche-t-il en tentant de reprendre son inspiration et en découvrant mon fils dans le porte-bébé. Il nous motive rapidement en évoquant que nous avons fait le plus dur et qu’il reste une quinzaine de minutes de pente.

randonnee passerelle Holzarte

L’air est humide et frais : parfait pour la promenade.

Nous percevons enfin la passerelle au loin. Elle est effectivement impressionnante.

randonnee passerelle Holzarte

Un peu d’histoire

Les gorges ont été creusées il y a 80 millions d’années par la rivière Olhadoko erreka.

Deux ouvriers italiens d’une scierie de Tardets, Lombardi et Morello, édifièrent la passerelle d’Holzarte en 1925 afin d’exploiter la forêt du même nom. Ils ont utilisé une technique novatrice de débardage des forêts à l’aide de câbles d’acier.

D’une hauteur d’environ 180 mètres, la passerelle est située sur la commune de Larrau, la passerelle d’Holzarte surplombe les gorges d’Olhadubi. C’est l’un des sites naturels les plus spectaculaires et les plus fréquentés des Pyrénées occidentales.

Une fois au pied de l’édifice, il est encore plus impressionnant. Ce pont de singe mouvant est bien amarré mais bouge un peu quand même. Mon homme a le vertige et effectue l’aller-retour sans grand plaisir (concentré, le regard au loin, vous voyez le topo ?).  Pour ma part, j’ai éprouvé de belles émotions au dessus du canyon.

passerelle dHolzarte

randonnee passerelle Holzarte

Après un petit en-cas, nous redescendons tranquillement dans ce superbe paysage de montagnes brumeuses.

randonnee passerelle Holzarte

Il est également possible de faire le tour des gorges (compter 4h de marche).

Quelques informations

  • Accès gratuit
  • Pour tout public mais avec de bonnes chaussures
  • Départ : à partir de l’Auberge de Logibar (2 km avant le village)
  • passerelle d’Holzarte se situe sur la commun de Port de Larrau
  • 1h15 au maximum pour atteindre la passerelle
  • Dénivelé : 150 mètres
  • Lien vers le topo ici

J’ai eu du fil à retordre avec le thème “Ponts” proposé par Malicyel. Je suis contente d’avoir partagé avec vous la petite randonnée que nous avons effectué pour atteindre l’un des plus beaux ponts que j’ai pu voir dans ma vie.

♥ ♥ ♥



Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog « Le coin des voyageurs » et « le blog du mois » à savoir celui de Malicyel Un pied dans les nuages qui a choisi le thème : «Ponts». 

♣ CONCOURS ♣

A gagner grâce à notre partenaire GéoGuide : “Les plus beaux week-end plein Sud” !

Pour participer au tirage au sort, laissez un commentaire ci-dessous et un autre sur la page facebook du Rendez-Vous #EnFranceAussi en citant mon blog “Des voyages & du glaz”.

Pour votre Pinterest

passerelle dHolzarte #randonnee #holzarte #paysbasque #pyreneesatlantiques #pont

Continue reading
Jura en famille Bugey
Ain, En famille, France, Jura, Voyages

Nos vacances dans le Jura en famille : le Bugey

Je vous parle enfin de notre séjour d’une semaine dans le Jura en famille au cours de l’été 2016. Sur la route de nos vacances, nous avions fait de belles découvertes. Souvenez-vous de notre escapade de trois jours dans le Parc Régional du Morvan, en Bourgogne, étape vers une belle semaine ensoleillée ! 

La voiture chargée à bloc, la famille en mode VACANCES et les retrouvailles avec les grands-parents qui passeront la semaine avec nous : c’est parti ! Après 3 jours à camper dans le Morvan, nous arrivons enfin et j’ai hâte de retrouver un lit. 

J’aime beaucoup la montagne l’été. Vivant à la mer, je la trouve toujours très dépaysante.

Jura en famille

Au loin, très loin, le Mont-Blanc

Nous avons posé nos valises non loin d’Hauteville-Lompnes. Je partage avec vous nos petits coups de cœur.

Jura en famille

Vieille enseigne à Longecombe

Le plateau de Hauteville

Le plateau de Hauteville se trouve dans le département de l’Ain sur les terres appelées le Bugey. Ce territoire de moyenne montagne se situe à une heure de Lyon, Genève ou Chambery et reste assez préservé du tourisme de masse. Joli spot naturel, cette destination outdoor est multi-saisons. Mais pour nous, ce fut l’été, le vrai ! Le soleil ne nous a pas quitté de la semaine. 

Nous avons logé à Longecombe , lieu-dit à 6kms d’Hauteville-Lompnes, hameau tranquille (comprenez un village composé de quelques maisons et… c’est tout). C’est exactement ce que je cherchais, c’était parfait. Bon, si le temps avait été beaucoup plus maussade, je n’aurais surement pas le même discours. ^^ (Et attention au 1er qui fait une blague sur le temps en Bretagne ! 😄 )


Jura en famille

Jura en famille

Jura en famille

Meuuuuhhh

Les gorges de l’Albarine

L’Albarine est le nom de la rivière qui coule dans une série de gorges (hautes falaises abruptes dont le dessus est couvert de bois). J’ai trouvé ce paysage magique et imposant pour de la moyenne montagne.

Au départ d’Hauteville-Lompnes, prenez la D21 direction Tenay. Vous longerez ainsi les gorges. Il y a de nombreuses cascades en période humide. 

Au bout de cette départementale, vous arriverez à Tenay, village typique et non touristique où nous avons pris le train pour Genève. 

Jura en famille

Tenay

Tenay est un petit bourg traversé par l’Albarine. Il y a de jolies et vieilles enseignes dans cette commune nichée au pied des roches. J’ai aimé aller y prendre un café et apprécier sa quiétude. Elle a connu ses heures de gloire du temps de l’industrie textile.

Il est aussi possible de passer par la D103 entre Longecombe et Hostias, en passant par St-Sulpice-le-Vieux, qui offre de jolis panoramas et le plaisir de rouler sur des petites routes sinueuses et escarpées (#ViedeParent = vomi garanti).

Jura en famille

Vieille enseigne à Tenay

Jura en famille

Tenay

Cascade de Charabotte

La cascade de la Charabotte, à l’origine des gorges, est parait-il particulièrement impressionnante après de fortes pluies. Je ne me suis pas lassée de passer devant celle-ci d’une hauteur de 115 mètres.

J’ai été ravie d’apercevoir ce type de paysage ici où le massif n’est pas très élevé. Elle est belle notre France 😍!

Jura en famille

La cluse des Hôpitaux

Il s’agit ici de l’ancien chenal du Rhône. Les roches calcaires sont issues de dépôt marins ayant survenu il y a des millions d’années. La Cluse des Hôpitaux pénètre le Bugey d’ Ouest en Est sur une bonne quarantaine de kilomètres. La vallée est très profonde et très étroite. Pour preuve, il y a par endroit uniquement le passage pour l’Albarine, la route et la voie ferrée (la même qui nous a emmené à Genève). C’est superbe.

Jura en famille

Nantua et son lac

Nous avons débarqué un matin d’août à Nantua, petite ville bordée d’un lac. J’ai apprécié me balader au bord du lac de Nantua. 

J’ai trouvé ce lie chamant, niché au fond d’une autre cluse aux versants abruptes et verdoyants, couverts de sapins.

Jura en famille

A l’instar de la plupart des lacs des montagnes du Jura, celui-ci tire sont origine de l’époque glacière. Long de 2,5km, large de 650 mètres et profond de 43 mètres, il s’est formé dans une cluse derrière un dépôt laissé par un ancien glacier. De nombreuses sources contribuent à l’alimenter dont la source de Neyrolles.

Jura en famille

Pour arriver à Nantua, nous traversons deux villages : Port et Montréal-La-Cluse qui offrent de jolis points de vue sur le lac et Nantua.

Jura en famille


Jura en famille

Jura en famille

L’esplanade du lac vaut le coup d’œil avec ses platanes qui ombragent les bords de celui-ci : lieu idéal pour manger une glace, siroter un verre ou louer un pédalo. Et à 4 ans, le bonheur n’est pas plus compliqué que cela !

Les cygnes et poules d’eau se baladent sur les abords de la réserve d’eau. Joli, qu’en dîtes-vous ?

Jura en famille

Nous sommes allés nous balader dans la ville où nous avons découvert l’Église St-Michel sur la place principale.  Datant du 12ème siècle, elle est aujourd’hui le vestige d’une abbaye bénédictine installée ici au 8ème siècle et détruite durant la révolution. Vous connaissez mon amour pour les jolies pierres et églises, je me suis donc rendue à l’intérieur pour visiter ce lieu religieux, simple d’un point de vue architecturale mais plein de charme.


Jura en famille

Jura en famille

Jura en famille


Jura en famille

Jura en famille

Le petit truc en + : les gourmands connaissent peut-être les écrevisses et quenelles préparées « à la Nantua » ?

Balade à dos d’âne 

Voici une activité bien sympa à effectuer en famille. Avec ma fille de 4 ans et ma mère, nous sommes parties entre filles pour la balade.

Le centre équestre de Lavant, situé à quelques kilomètres de Longecombe nous a accueilli sous un grand soleil matinal. J’étais bien heureuse de la présence de ma mère car Annette (vous voyez de qui je parle ? 😉 ) n’a pas été très coopérante avec moi. 🙂 

Jura en famille

La vue est superbe autour du centre équestre

Et c’est parti pour la balade à dos de poney Shetlands dans les sublimes paysages du Jura. Nous nous engouffrons sur des petits chemins de foret et petites montagnes.

Jura en famille Bugey

Jura en famille Bugey

Visiter une chèvrerie

Nous avons eu la chance de tester la traite des chèvres à La Ramaz dans le Bugey ! C’est une activité que je vous invite à’effectuer avec les enfants, c’est vraiment sympa. Retrouvez mon article ici (ou en cliquant sur l’image). 

visiter une chevrerie en famille

A qui le tour ?

Nous avons profité à fond de la chaleur des montagnes avant de retrouver la fraîcheur des terres bretonnes

♥ ♥ ♥

Informations pratiques

Chèvrerie la Ramaz :

  • Accueil à la ferme du 15 février au 30 novembre à partir de 16h.
  • Gratuit jusqu’à 2 ans. Tarif : 2/personne (visite, initiation à la traite, dégustation). Pour les groupes, sur réservation.
  • Site internethttp://chevrerielaramaz.over-blog.com/

Centre équestre de Lavant :

Des poneys Shetlands sont à disposition pour les enfants de 2 à 8 ans.

Site Web : http://www.fermeequestredelavant.fr

Tarif : 1h : 12.5 euros

Office de tourisme :

Si vous souhaitez vous rendre dans le Haut-Bugey,vous trouverez des informations par ici. 

 

Vous connaissez le coin ? Si oui, que conseillerez-vous de visiter, voir, faire ?

Pour votre Pinterest :


Jura en famille Bugey #Jura #voyage #Ain #vacances #montagne

Jura en famille Bugey #Jura #voyage #Ain #vacances #montagne

Continue reading
visiter une chevrerie en famille
Ain, En famille, En France Aussi, Expériences, France, Voyages

On a testé la traite des chèvres à La Ramaz dans le Bugey

Pour une découverte ludique de la fabrication du fromage de chèvre, je vous propose de visiter une chevrerie en famille. La chèvrerie La Ramaz dans le Bugey est idéale. Nous y étions lors de notre séjour dans le Jura en été 2016 (dont je ne vous ai pas encore parlé ici 🙂 !).

Et oui, parfois, nous faisons quelques infidélités à notre chère Bretagne !

Le fromage et moi, c’est une GRANDE histoire. Je n’aimais pas cet aliment enfant. Et puis, à 17 ans, j’ai effectué ma 1ère saison d’animation en colonie de vacances, en tant qu’animatrice.
Le soir, une fois que tout le monde était couché, on entamait la réunion et le dernier repas de la journée appelé “le 5ème”.
Il y avait cet adjoint de direction qui avait une quarantaine d’années et qui ne jurait que par le fromage. Il a éveillé ma curiosité et mon amour du fromage.
Et depuis, je consomme beaucoup de fromage. C’est simple je ne pourrais me nourrir que de cela.

Naturellement, le fromage a souvent sa place dans nos voyages. Et pour notre séjour dans l’Ain, nous avons organisé une visite ludique pour nos enfants.

Des exploitants passionnés

Située dans le département de l’Ain, l’exploitation familiale a été créée en 1996 et elle est située au hameau de la Bertinière, à 900 mètres d’altitude, tout près de Hauteville-Lompnes.
Annie Blanc et Olivier Brochet élèvent une centaine de chèvres de race alpine, dont quelques Saanen et Cols noirs du Valais, sur 42 hectares de prairies qu’elles broutent sans cesse. La majorité du lait récolté est transformé en fromage, yaourts, flans,…

 

La totalité de la production de fromage est vendue directement aux consommateurs, ici à la ferme ou dans des petits magasins (mais pas dans la grande distribution, par choix).
Savez-vous que le lait de chèvre a de nombreuses vertus ? Il est entre autres facile à digérer et riche en calcium.

visiter une chevrerie en famille

visiter une chevrerie en famille

Le fromage est réalisé artisanalement et sans conservateurs. C’est important car cela lui permet de garder toute sa richesse gustative entre autres. Nous avons donc poussé les portes de la chèvrerie en famille un après-midi d’été, pour une belle visite en immersion.

 

Comment effectuer la traite ?

Tout d’abord, nous avons eu un peu de temps pour prendre possession des lieux et appréhender les animaux présents : chien, veau, chèvres,… Il y a du monde ici et c’est assez impressionnant pour les petits bouts téméraires. A côté du bâtiment, il y a aussi les ânes, les poules, les lapins, …

visiter une chevrerie en famille

On fait les présentations

visiter une chevrerie en famille

C’est aussi l’occasion de répondre à tout un tas de questions que ma fille se pose. Finalement, toutes les chèvres arrivent pour la traite. Les bêlements résonnent dans le bâtiment et Olivier Brochet nous rejoint. Ancien pharmacien, il a changé de métier pour vivre de sa passion au cœur de cette belle aventure familiale.

visiter une chevrerie en famille

C’est l’heure de pointe !

visiter une chevrerie en famille

Bon, par qui je commence ?

visiter une chevrerie en famille

 


visiter une chevrerie en famille

Je crois au fait qu’il n’y a pas de meilleure école que celle de l’expérimentation. Sans appréhension, ma fille empoigne les mamelles et reproduit les gestes précis d’Olivier Brochet, l’exploitant.
  Sachez que la traite s’effectue vers 16h. C’est l’heure de rdv pour la visite. Annie et Olivier sont créatifs et proposent des fromages de chèvres variés : fromage frais, chèvre au poivre, fromage miel cannelle ou une tome ; sans oublier les yaourts ou le lait cru de chèvre.

Vous avez déjà effectué une traite de chèvres ?

♥ ♥ ♥

Informations pratiques :

  • Accueil à la ferme du 15 février au 30 novembre à partir de 16h.
  • Gratuit jusqu’à 2 ans. Tarif : 2/personne (visite, initiation à la traite, dégustation). Pour les groupes, sur réservation.
  • Site internet : http://chevrerielaramaz.over-blog.com/

♥ ♥ ♥

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog « Le coin des voyageurs » et « le blog du mois » à savoir celui de Charlotte Les aventures de la tribu de Chacha, qui a choisi le thème : « Fromages» (J’espère que vous aviez deviné ?? 🙂 ).

Pour votre Pinterest

Où visiter une chevrerie en famille ? Nous avons découvert La Ramaz située dans le Bugey, dans l'Ain. Les exploitants proposent de participer à la traite des chèvres. #chevre #ferme #enfamille #enfants #lait #fromage #Jura #Bugey
Continue reading
Ruines abbaye de Clairmont
En France Aussi, France, Mayenne, Voyages

Les ruines de l’abbaye de Clairmont en Mayenne

Je ne crois pas qu’il faille voir les ruines comme quelque-chose de triste, résultat de la dévastation d’un lieu par les forces de la Nature ou des Hommes. Des événements plus contemporains, parfois violents et sombres, génèrent la destruction d’espaces.

Les ruines sont souvent le berceau de l’Histoire avec un grand H. Elles permettent à une terre de porter les stigmates d’un épisode, ou tout bonnement du temps qui passe avec force. Elles lui laissent ainsi l’emprunte délébile d’une civilisation. 

Continue reading