Instantanés lensois

De mémoire, mis à part quelques articles concernant notre escapade familiale à Lille il y a cinq ans (ah oui quand même !), je n’avais pas eu l’occasion d’écrire, ni même revenir dans le nord de la France. Chose faite grâce aux copines d’En France Aussi, le chouette webzine auquel je participe.

Le collectif #EnFranceAussi regroupe des blogueurs-ses passionnés-es par notre pays et les petits trésors dont il regorge. Et au-delà de cela, c’est une sympathique équipe dont je suis ravie de faire partie.

Et me voilà donc à préparer ma valise pour partir un week-end sur Lens, dans la région des Hauts de France, où Florence, de l’office de tourisme, nous accueille à bras ouvert avec son merveilleux sourire.

Tourisme de mémoire

La région porte encore les empreintes de la Première Guerre Mondiale. Choisir de parcourir ces lieux, c’est choisir de rendre hommage à cette douloureuse période de notre histoire collective.

Le Mémorial canadien de Vimy

Le mémorial de Vimy est l’un des plus imposants monuments canadiens d’Europe. Il est situé à l’emplacement même des combats de 1917 dans les environs de Vimy dans le Pas-de-Calais en France. Erigé sur le point culminant de la colline, il domine la plaine de Douai sur un terrain offert par la France au peuple canadien. L’ambiance hivernale, pluvieuse et lourde d’un brouillard épais se prettait parfaitement à la visite. En effet, comme a pu nous témoigner Jean-Pierre Godbout du Centre d’accueil et d’éducation du Mémorial national du Canada à Vimy et mes souvenirs d’école, les guerres de tranchée ont été d’une violence absolue.

Le mémorial 14-18 Notre-Dame-de-Lorette

Trois lieux sont importants pour prendre pleinement conscience de ce qui s’est passé ici, à savoir la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette où dorment pour l’éternité plus de 42 000 soldats français morts pendant la Première Guerre Mondiale. L’Anneau de la Mémoire, mémorial international, rassemble depuis 2014 les noms de près de 580.000 soldats tombés sur le territoire de Nord Pas-de-Calais entre 1914 et 1918. Enfin, à Souchez, au milieu des anciens champs de bataille, le centre d’Histoire du Mémorial’ 14-18 vous accueille pour aller encore plus loin dans votre visite. C’est aussi ici que mes copines blogueuses Les deux dames en van ont effectué leur première exposition.

Exposition “Vest Pocket Memories”

Hélène et Paule-Elise ont développé un projet photographique autour de l’appareil photo emblématique de l’époque, le Kodak Vest Pocket, fabriqué en 1913. Il est devenu leur compagnon de voyage et elles ont réalisé avec leurs clichés une chouette exposition que je vous invite à aller découvrir initialement prévue jusqu’au 17 mai 2020 et prolongée pendant l’été ! J’ai eu le bonheur d’assister au vernissage et cela restera un doux souvenir pour moi. Good job les filles !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_6395_resized.jpg.
Une partie de la Dream Team !

Crédit Photo https://lesmilletdu62.com/

Monter en haut d’un terril

Le terril, que l’on prononce « terri » comme outil par exemple (là ma fille soufflerait, en plein apprentissage de notre langue, parole de CE1), est une colline artificielle construite par accumulation de résidu minier. Le terril parait haut, et c’est le cas ! Nous avons eu le droit à un joli coucher de soleil, une ambiance lunaire à souhait.

Manger des frites

Bon, à ce moment, vous vous dites, elle a craqué ! Non même pas… Sachez qu’ici, manger des frites (que vous allez chercher à la friterie avec votre saladier) c’est comme manger des galettes chez nous ! En bref, s’organiser une soirée bière/frite, c’est la base !

Aller au musée du Louvre-Lens

Si vous saviez la beauté de ce musée ! Il est annoncé que cette galerie, c’est « 5000 ans d’histoire d’un seul regard ». Et bien c’est exactement ça ! Dans un espace ouvert de 3000 m², la Galerie du temps expose plus de 200 chefs d’œuvre prêtés par le musée du Louvre. La scénographie permet au visiteur de balayer de nombreuses oeuvres et époques. j’ai adoré cette visite accompagné par une guide passionnante. Mon coup de coeur du week-end !

Quelques bonnes adresses !

Manger, dormir et boire !

  • A l’potée d’ Léandre, un estaminet rétro comme je les aime et où j’ai dégusté ma première « martiflette » (tartiflette au Maroilles)
  • La maison des projets : un chouette salon de thé dont les cookies sont délicieux.
  • Comme chez Babcia, j’ai été ravie et surprise de retrouver un petit bout de Pologne à Lens, et quelle ambiance en ce dimanche !
  • La maison d’hôtes L’heure Bleue à Givenchy : une chambre d’hôtes douillette dont je garde le souvenir d’un petit déjeuner gargantuesque !
  • La Brasserie Page 24 car séjourner dans le Nord sans boire une bière ne m’était pas envisageable !

Merci à l’équipe de Lens Liévin tourisme pour le très chouette accueil (et mention spéciale à Florence et son équipe).

Week-end à Lens
Bonnes adresses et idées de balades, visites pour découvrir Lens et l’esprit chaleureux du Nord de la France #Lens #HautDeFrance #EnFranceAussi
Written By
More from Lili

2020, une année de lectures

Pour clore cette année 2020, j’ai envie d’effectuer une rétrospective de mes...
Read More

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.