Saviez-vous que St-Emilion était breton ? Direction cette petite bourgade du Sud-Ouest de la France pour échanger “Côtes et coteaux” ! 

Vous vous dîtes, au premier abord, que je vais encore réussir à vous parler de ma Bretagne ? Effectivement. Mais pour ma gouverne, je ne suis pas responsable du fait que les origines de ce Saint coïncide avec les miennes ! 🙂

Saint-Emilion est une petite commune du Sud-Ouest (Gironde, en Région Nouvelle-Aquitaine) d’à peine 2000 âmes. Il y a dix ans, lors de mes études bordelaises, j’y ai passé une journée très sympa à me perdre dans les vignes et vieilles ruelles. 

Trois mots résonnent en moi aujourd’hui quand je me remémore cet épisode : soleil, vignoble et médiéval. Ah oui, j’oubliais les toits rouges, le murs en pierre calcaire, les vignes à pertes de vue.

Saint-Emilion saint breton
Saint-Emilion saint breton

Saint-Emilion saint breton

  Savez-vous que St-Emilion, c’est aussi 200 km de galeries souterraines ?

  Savez-vous que St-Emilion, c’est aussi la plus vaste église monolithe d’Europe ? Par monolithe, j’entend église construite dans un seul bloc de pierre. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Revenons à nos moutons, nos vénérables pardon, heu nos vignerons (je ne sais plus où j’en suis…)

Emilion est donc le prénom du moine breton (vannetais, vive le MORBIHAN !) qui serait venu au 8ème siècle s’installer sur ces terres, à Ascumbas (ancien nom de la cité de Saint-Émilion). Il a choisit cet endroit comme lieu d’ermitage. Celui-ci devint par la suite St-Emilion. Vous avez donc la preuve évidente qu’il y a toujours un rapport avec la Bretagne. Bon cela montre surtout que le breton est voyageur (et la bretonne ?).

St-Emilion, c’est évidemment les vignobles et le vin. Un vin prestigieux produit sur ces terres composées de coteaux.

Malheureusement, je dois faire tomber le masque. Je ne vous parlerais pas davantage de vin rouge car je n’en bois pas. Je n’aime pas ça et serais donc assez déconvenue de tenter de vous en dire quoi que ce soit. Je suis plutôt une amatrice de vin blanc. Et malgré l’âge et la passion pour le fromage, ça ne vient pas. Mais vous, vous avez sans aucun doute quelque chose à nous en dire du St-Emilion ? 

Imaginez enfin le soleil sur votre peau, la chaleur, le calme et cette verdure. Des vignes à pertes de vues.

Saint-Emilion saint breton

Saint-Emilion saint breton

Saint-Emilion saint breton

♥  Dernière petite précision : l’autre spécialité de St-Emilion est le macaron. La recette date de 1620 et provient des sœurs Ursulines au couvent de Saint-Émilion. Un délice sucré dont j’ai un doux souvenir. 

  Dernier conseil : choisissez bien votre moment, touristes du monde entier à perte de vue aussi…

Et si vous n’êtes pas un amateur/trice de vin rouge et vielles pierres, une après-midi suffira grandement.

Saint-Emilion saint breton
Saint-Emilion saint breton

Saint-Emilion saint breton

Saint-Emilion saint breton

♥ ♥ ♥

Cet article participe au rendez-vous mensuel#EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog « Le coin des voyageurs » et « le blog du mois » à savoir 1916 kilomètres qui a choisi le thème : Côtes et coteaux. 

♣ CONCOURS ♣

Vous pouvez tenter de gagner le guide suivant : Encyclopédies du Voyage sur Chinon – Voyage au pays de Rabelais avec notre partenaire Les éditions Gallimard.

Pour participer au tirage au sort, laissez un commentaire ci-dessous et un autre sur la page facebook du Rendez-Vous #EnFranceAussi en citant mon blog Jolis Voyages.

Pour votre Pinterest

Rendez-vous sur Hellocoton !