Les ruines de l’abbaye de Clairmont en Mayenne

Je ne crois pas qu’il faille voir les ruines comme quelque-chose de triste, résultat de la dévastation d’un lieu par les forces de la Nature ou des Hommes. Des événements plus contemporains, parfois violents et sombres, génèrent la destruction d’espaces.

Les ruines sont souvent le berceau de l’Histoire avec un grand H. Elles permettent à une terre de porter les stigmates d’un épisode, ou tout bonnement du temps qui passe avec force. Elles lui laissent ainsi l’emprunte délébile d’une civilisation. 

J’aime les vieilles pierres et la Bretagne n’est pas en reste, comme ces vestiges religieux que sont les ruines des abbayes maritimes de St-Mathieu ou Beauport.

J’ai ainsi à nouveau pris le parti de faire à nouveau quelques infidélités à ma Chère Bretagne. Je retourne sur les routes verdoyantes de Mayenne, dans ce lieu curieux qu’est l’abbaye de Clairmont.

Cette édifice religieux fondé en 1152 se trouve dans le  vallon du Vicoin, non loin d’Olivet et Le Genest-St-Isle. Ceux sont des moines cisterciens à l’origine du lieu. Une abbaye fille a été fondée en 1204 à une trentaine de kilomètres de là, dans le joli village de Fontaine-Daniel dont je vous ai déjà parlé ici. 

Ruines Abbaye de Clairmont

Quand j’arrive sur les lieux, je ne me rends pas tout de suite compte de l’ampleur de cette abbaye.

Nous sommes accueillis par Christophe Marrant qui nous indique le parcours de visite et quelques clés de compréhension concernant l’édifice. L’odeur de l’herbe fraîchement tondue se fait sentir.

Tout autour de l’abbaye, il y a une jolie balade jusqu’à la Porterie (loge du portier) et dans les chemins aux alentours. Déjà, j’ai le sentiment que le temps s’est arrêté. 

Ruines Abbaye de Clairmont

Nous nous rendons ensuite dans l’abbaye ou du moins ce qu’il en reste. L’abbaye est en ruine et son histoire est assez tumultueuse en lien avec un propriétaire peu scrupuleux auprès de Suzanne Denis et Hélène Blanchot, deux amies qui se battent pendant 18 ans pour l’acquérir.

Pour l’histoire, elles ont eu le coup de cœur pour l’édifice, en apercevant ces bâtiments depuis le train qui les menait jusqu’à Rennes. La vente est enfin conclue en 1954 après moults péripéties.

Ruines Abbaye de Clairmont

Ruines Abbaye de Clairmont

Il n’y a plus ni toit, ni vitraux et les arbres poussent au milieu des pierres (tout ce qui pouvaient être vendus l’a été par l’ancien propriétaire). 

Mais depuis 1936, les bâtiments se sont considérablement dégradés. Les Monuments Historiques reclassent, en 1957, l’église et le bâtiment des frères convers. La succession aujourd’hui n’est toujours pas terminée et demeure complexe. 

Abbaye de Clairmont
Abbaye de Clairmont

Ruines Abbaye de Clairmont

Elle est plutôt impressionnante cette abbaye. Celle-ci semble complètement à nue. Et l’ambiance qui y règne est à mon sens bien étrange. La succession complexe qui la fige dans une phase transitoire participe au fait qu’il soit compliqué de l’investir. 

Ruines Abbaye de Clairmont

Ruines Abbaye de Clairmont

J’ai retrouvé cette vidéo dans les archives de l’INA (datant de 1962) où vous pouvez apercevoir l’abbaye qui n’a pas beaucoup changé ainsi qu’une interview des deux femmes ayant acheté le lieu. 

Lorsque nous vivions en Mayenne, j’ai fait partie un temps d’une association de photographes amateurs, Laval Image. Ils ont réalisé une belle exposition sur le lieu à retrouver ici. 

ruines Abbaye de Clairmont Mayenne

C’est une jolie balade que je vous conseille au printemps ou en été.

Tarifs : 4 euros par adulte, enfant 2 euros (gratuit pour les moins de 10 ans).

Connaissez-vous cette abbaye ?

♥ ♥ ♥

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog « Le coin des voyageurs » et « le blog du mois » à savoir celui d’Alexandra Itinera Magica, qui a choisi le thème : « Ruines ». 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags from the story
Written By
More from Lili

Couleur Glaz, quand la nature se fait subtile

Hier soir, la BattlePhoto sur Twitter a été l’occasion de quelques taquineries...
Read More

32 Comments

Laisser un commentaire