Chapelles, fontaines et collines sacrées du centre du Morbihan

En cette période de déconfinement, je n’ai pas très envie de me mêler à la foule et j’ai donc tardivement foulé le sable breton. J’en profite pour parcourir des lieux plus intimistes en Bretagne, comme la balade que je vous présente aujourd’hui dans le centre Morbihan. L’objectif de notre escapade était d’aller voir la chapelle Saint-Gildas. J’étais impatiente et le fait qu’elle soit prise dans la roche me rendait bien curieuse ! Et sur la route, nous avons croisé bien d’autres chapelles, fontaines et collines sacrées.

Les sept collines sacrées de Bretagne

Je n’avais jamais entendu parler de ces sept collines sacrées. j’ai donc appelé celui qui est souvent une source précieuse de connaissances sur l’histoire de la Bretagne pour moi : mon père. Et lui non plus n’en avait jamais entendu parler. Après quelques recherches, je comprends qu’il s’agit d’une appellation très ancienne, datant de l’ancienne Armorique.

Il existait donc sept collines sacrées dans l’ancienne Armorique composés (tenez-vous bien) du mont Saint-Michel (oui, oui le très célèbre mont quand il était encore en Bretagne), le mont Dol, le Menez Bel-Air, le mont St-Michel de Brasparts, le Menez Bré, le Mané Gwen et le Ménez-Hom.

Mont-Saint-Michel-de-Brasparts
Mont St-Michel de Brasparts

Il s’agissait de « montagnes sacrées« , dominant la terre bretonne d’ouest en est, où les Druides célébraient les solstices et autres grandes fêtes selon la tradition celte (d’immenses brasiers brillants au sommet des sept collines, des danses et des chants, au fil des saisons…). Puis, certaines de ces collines ont été christianisées par l’édification de chapelles ou églises.

Je vous raconte tout cela car je suis montée au pied de l’une d’entre elle au cours de notre balade, à savoir le Mané-Guen à Guénin.

Le Mané-Guen, la montagne blanche

Nous arrivons tout d’abord à Notre-dame de Manéguen, une jolie petite chapelle, datant de 1577, et blottie dans son écrin de verdure.

Chapelle Notre-Dame de Manéguen

La colline sacrée du Manéguen, « montagne blanche » en breton, culmine à 155 mètres. Tout près de la chapelle, un chemin baptisé « le circuit de la colline sacrée » mène à une autre chapelle dédiée à St-Michel. Comme souvent en Bretagne, les autorités catholiques ont édifié une chapelle au sommet de la petite montagne, où se mêlent aujourd’hui les croyances celtes et chrétiennes.

Chapelle St Michel Morbihan
Chapelle St Michel

Une fois arrivés à St-Michel, la vue est très belle sur la vallée du Blavet et nous continuons le chemin qui sillonne un espace couvert de lande et d’ajoncs. Nous nous retrouvons nez à nez avec un jeune chevreuil en plein milieu d’après-midi.

Nous arrivons ainsi à la dite « pierre du sacrifice ». Celle-ci est assez imposante et creusée de petits bassins. Certains évoquent le fait qu’il pourrait s’agir d’un autel druidique, creusé par l’homme pour des rituels. D’autres considèrent plutôt que ces bassins sont le résultat du temps et donc l’érosion. Il y a même un pardon chaque troisième dimanche de juillet dans les landes du Mané-Guen suivi d’un fest-noz.

La pierre sacrificielle du Mané-Guen

Nous reprenons la route vers la chapelle St-Gildas et nous nous arrêtons à la chapelle St-Nicodème.

La chapelle Saint-Nicodème et ses quatre fontaines

Située sur la commune de Pluméliau, la chapelle, datant de 1530, se repère de loin avec son clocher haut de 46 mètres. La particularité de cette chapelle réside en le fait qu’elle a une première fontaine composée de trois bassins, un pour chaque saint (Saint-Nicodème, Saint-Gamaliel et Saint-Abibon), et une autre fontaine, ce qui fait quatre en tout.

Les quatre fontaines de St-Nicodème
St Nicodème

La chapelle St-Gildas de Bieuzy

Nous arrivons enfin à la chapelle St Gildas que je souhaitais voir depuis longtemps. Je pense qu’avec la chapelle Ste-Barbe du Faouët, c’est aujourd’hui une de mes chapelles préférées du Morbihan.

Chapelle St Gildas de Bieuzy

Datant du 16e s, elle est construite sous un énorme rocher de granit, au bord de la rivière du Blavet. La légende (car il y a toujours une légende en Bretagne) raconte que c’est ici, dans cette grotte naturelle que St Gildas et St Bieuzy s’installa au 6e siècle à leur arrivée de Grande-Bretagne et y auraient trouvé refuge.

Le destin tragique et miraculeux de St-Bieuzy

St Bieuzy, le disciple de St-Gildas, a eu un destin tragique (comme pléthore de saints vous me direz), tenant également du miracle : lors d’une messe, un valet demande à Bieuzy d’interrompre celle-ci pour aller guérir la meute des chiens de son maître, atteinte de rage. St-Bieuzy a refusé, souhaitant terminer son office. Le seigneur breton, très en colère, se déplaça lui-même et fendit le crâne du prêtre avec un objet tranchant qui y resta planté. Selon la légende, St Bieuzy eu la force de terminer sa messe et parcourut quatre-vingt kilomètres jusqu’à l’abbaye de Rhuys afin de bénéficier d’une ultime bénédiction de la part de son maître St-Gildas.

Je la trouve impressionnante d’un point de vue architecturale.

Cette chapelle semi-troglodytique était fermée le jour de mon passage mais il se trouve à l’intérieur une pierre sonnante en granite d’un mètre de long. On la dit sonnante car le simple fait de la frapper à l’aide d’un morceau de roche dure produit un son fort et métallique (ressemblant à celui d’une enclume de forgeron), qui servait notamment de cloche à St-Gildas pour appeler ses fidèles. Enfin, une source jaillit sous la roche. On lui prêtait des vertus favorisant la maternité.

Chapelle St-Gldas de Bieuzy

Cet article ne constitue pas une liste exhaustive des chapelles et fontaines à découvrir dans le centre du Morbihan. N’hésitez pas à nous conseiller une autre pépite en commentaire !

chapelles-fontaines-collines sacrees-Morbihan
Pour votre Pinterest !
Tags from the story
, ,
Written By
More from Lili

Un week-end au château en Centre-Bretagne

Courant novembre, nous avons passé un week-end à une petite heure de...
Read More

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.