La chapelle Sainte-Barbe du Faouët, trésor morbihannais

La Bretagne est riche de son patrimoine religieux. Partons à la découverte de la chapelle Sainte-Barbe du Faouët dans le Morbihan. 

Vacances oblige, j’ai manqué le top départ du rendez-vous #EnFranceAussi pour le mois de mai . Le thème est le patrimoine religieux.

Un thème de prédilection pour ma part. En effet, je suis une grande fervente de l’architecture des différents lieux de cultes à travers le monde, en témoigne mon tableau Pinterest dédié.

Le choix a été difficile. Je possède un nombre incalculable de photographies de chapelles, églises, cathédrales sur mon ordinateur. Direction la Bretagne (oui encore, je suis très amoureuse !) et en l’occurrence la chapelle Sainte-Barbe du Faouët.

Si vous connaissez un tantinet la Bretagne, vous allez me signaler qu’il doit encore s’agir d’une enième chapelle bretonne (n’est-ce-pas maman 😉 ). Et bien non ! Celle-ci m’a tapé dans l’œil car elle est assez exceptionnelle et je vous explique pourquoi.

sainte-barbe le faouet

♥ ♥ ♥

Pays du Roi Morvan et de Marion du Faouët

Située dans le Morbihan (littéralement « petite mer  » en breton), cet édifice du patrimoine religieux breton se trouve sur la commune du Faouët. Ici, à quelques kilomètres de la frontière finistérienne, vous êtes dans le Pays du Roi Morvan. Premier roi de la Bretagne dite unifiée, son château se trouvait sur le territoire du Faouët-Langonnet (d’où l’appellation touristique).

C’est aussi la région de Marion du Faouët, célèbre chef de bande rousse, présentée par certains comme une meurtrière, une sorcière ou encore de façon plus positive comme notre « Robine des bois » bretonne. Il est certain qu’elle a terrifié les habitants du Pays du Faouët par ces nombreux larcins. La frontière entre mythe et réalité est mince.

Le Pays du Roi Morvan est une terre bucolique à mille lieux de ce que vous connaissez du Morbihan. Elle est infiniment moins touristique et fortement préservée. J’aime cette région.

Une légende 

En Bretagne, nous sommes avides de légende. En voici une bien belle. Lors d’une partie de chasse, un violent orage éclate. Jean de Toulbodou, seigneur de Locmalo, trouve abri près de hauts rochers. Il invoque alors Sainte-Barbe pour lui demander de l’aide (la foudre touchant aussi la roche qui le protège) tout en émettant une promesse : lui bâtir une chapelle.

Vraisemblablement, la Sainte en question, patronne de ceux qui affrontent le feu et la foudre, a été sensible aux supplications du gentilhomme. L’orage s’arrête net. 

Jean de Toulbodou dû donc se mettre à la tache pour accomplir son engagement. La chapelle Sainte-Barbe a donc vu le jour en 1512 après 23 ans de construction dans ce lieu plutôt inhabituel pour ériger un lieu de culte. 

La chapelle Sainte-Barbe du Faouët, trésor caché morbihannais

Une architecture à couper le souffle

Blottie contre la falaise de Roc’h ar Marc’h Bran, la chapelle est édifiée sur un emplacement exigu, à 178 mètres d’altitude (oui c’est très haut ! 🙂 , vestiges du massif armoricain !). Ce n’est qu’en étant à sa proximité que vous pourrez la découvrir. 

chapelle Sainte Barbe du Faouet

chapelle Sainte Barbe du Faouet

La chapelle Sainte-Barbe du Faouët, trésor caché morbihannais

Les escaliers de style renaissance datent de 1700. Ils ont permis de faciliter les déplacements lors des événements religieux comme les pardons par exemple. Ils offrent la possibilité d’accéder à l’oratoire St-Michel, à un ossuaire encastré dans la roche et enfin à la chapelle en elle-même.

chapelle Sainte Barbe du Faouet

chapelle Sainte Barbe du Faouet (9)

L’intérieur de la chapelle reste simple. Les vitraux retracent, à travers des scénettes, le parcours chaotique de Sainte-Barbe (comme bon nombre de saints vous me direz) . Elle est reconnue comme la patronne de nombreuses corporations dont les alchimistes, mineurs, pompiers,… Barbara, de son vrai prénom, fut convertie au christianisme malgré le profond désaccord de son père. Elle a été torturée puis décapitée par ce dernier. En bref, une jolie histoire à raconter aux enfants 😉 !

chapelle Sainte Barbe du Faouet

chapelle Sainte Barbe du Faouet

chapelle Sainte Barbe du Faouet

J’ai été charmé par la beauté architecturale de l’escalier ainsi que la prouesse de construction liée à l’exiguïté du lieu. 

♥ ♥ ♥

Le petit plus qui fait tout son effet !

Le campanile, situé un peu plus haut au dessus de la chapelle, abrite la cloche de 440 kg. L’objectif de sa mise à distance est, selon la légende, la protection contre la foudre. Il est possible de la tirer comme à pu le faire ma fille. Un régal pour les petits comme les grands. 

gif maker

♥ ♥ ♥

Cet article participe au rendez-vous mensuel#EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog « Le coin des voyageurs » et « la blogueuse du mois » à savoir Plume d’Expériences en Famille qui a choisi le thème : Patrimoine religieux.

♣ CONCOURS ♣

Vous pouvez tenter de gagner le guide de la baie du Mont Saint Michel  avec notre partenaire Les éditions Gallimard.

Pour participer au tirage au sort, laissez un commentaire ci-dessous et un autre sur la page facebook du Rendez-Vous #EnFranceAussi en citant mon blog Jolis Voyages.

Retrouvez mes chroniques lorientaises par ici :

Chroniques Lorientaises

Cliquez ici

Pour votre Pinterest

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Tags from the story
Written By
More from Lili

Le portrait d’une créatrice bretonne : la Pharfelue

Je connais Églantine depuis quelques années déjà. Elle a été l’une des...
Read More

36 Comments

Laisser un commentaire