tyrotrekking en Corse

« Sports et vacances » ou comment la mère de famille que je suis a “flippé sa mère” suspendue à 150 mètres de hauteur.

Lors d’un week-end en Corse fin avril, j’ai pu redécouvrir la Balagne et sa capitale Calvi, mais aussi Bastia, l’Île Rousse et Pigna. Au programme : mer bleue, plage de rêves, voyage culinaire, rencontres humaines et souvenirs.

Ce court voyage fut aussi l’occasion d’un retour en enfance au travers d’un voyage plein de nostalgie.

Quand Maliciel et Nicolas ont annoncé le thème du mois de juin du rendez-vous “En France Aussi”, je me suis dit “Aïe !” Plus « no sport » que moi tu meurs. 

Ceux et celles qui me lisent régulièrement savent qu’il n’y a pas de rubrique sportive sur le blog. Mais heureusement pour vous, cher(e) lecteur/trice, j’ai eu l’occasion de pratiquer une activité sportive à sensation il y a quelques semaines. Je ne fais jamais de sport mais quand je m’y mets, je verse directement dans les « sensations fortes »

A la réception du programme pour la Corse, j’ai rapidement tiqué sur la ligne « Activités originales (Un peu sportive mais pas trop) ». Mon homme a gloussé dans mon dos à la lecture de ces lignes, vous voyez un peu le tableau. Je trouvais vraiment dommage de manquer cette opportunité et j’ai accepté l’offre, me disant que je verrais bien sur place.

Et voilà comment je me suis retrouvée dans la sublime Vallée de l’Asco à effectuer une séance de tyrotrekking.

Tyrotrekking ? Kesako ?

La séance débute par une préparation : équipement, vidéo avec mesure de sécurité,…

Puis, nous avons effectué une excursion dans les montagnes (d’une demi-heure environ). Une fois la-haut, j’ai enchaîné une succession de tyroliennes géantes.  

tyrotrekking en Corse

C’est haut !

tyrotrekking en Corse

Avant la tyrolienne, et bien il faut monter !

Où ?

Le parcours est situé dans la Vallée de l’Asco, un espace immense et préservé. Cet endroit est sublime. Elle est très appréciée des randonneurs et est assez riche en terme de paysage : gorges, forêts, montagnes, lacs… le tout sur environ 35 kilomètres. 

tyrotrekking en Corse

Jolie vallée de l’Asco

tyrotrekking en Corse

et ces petites routes sinueuses

Alors oui j’ai complètement flippé ! J’ai trouvé la marche un peu haute pour quelqu’un comme moi qui ne pratique jamais ce genre d’expériences.

J’ai flippé, flippé, flippé.

J’ai testé toutes les excuses possibles : “je suis un peu en surpoids pour la tyrolienne non ?” “je ne suis vraiment pas sportive ! ” “Je suis trop vieille pour ces conneries”, “j’ai deux enfants quand même”, “Elles tiennent bien les tyroliennes ? pas d’accidents possibles ?”

Mais notre accompagnateur a tenu bon ! 🙂

Ça a été très dur de me jeter dans le vide accrochée à cette tyrolienne, à 150 mètres de hauteur. J’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée. Au bout de quelque secondes, j’entends Emmanuel et Jean-Christophe qui crient “Ouvre les yeux, ouvre les yeux !”. Je réalise que c’est à moi qu’ils s’adressent, je suis accrochée à la tyrolienne, je traverse le maquis, le vide, les yeux fermés. Je les ouvre immédiatement, le spectacle est superbe. 

tyrotrekking en Corse

Et vue d’en bas, c’est pas mal aussi 😉

La première tyrolienne, qui est aussi la plus impressionnante, a été la plus difficile. Mais une fois lancée, j’ai adoré !! C’est hallucinant comme c’est bon de sortir de sa zone de confort, de tenter un truc nouveau et d’y prendre beaucoup de plaisir. Vous avez une expérience similaire à partager ?

tyrotrekking en Corse

Crédit photo Sabine Kleÿ

tyrotrekking en Corse

Crédit photo Sabine Kleÿ

Infos pratiques :

Site web : In Terra Corsa http://www.parcours-aventure-corse.com/

Merci beaucoup à Fabrice pour sa patience et sa pédagogie 🙂

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog “Le coin des voyageurs” et “les blogueurs du mois”, à savoir Maliciel et Nicolas pour ce mois-ci. 

logoenfranceaussi

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les autres articles sur la Corse :