Le grandiose Dead Horse Point State Park – Utah

Bonjour,

je reviens à nouveau sur mon premier voyage aux Etats-Unis, il y a maintenant 10 ans tout pile.

Après un billet sur le Colorado National Monument et Cisco, ville fantôme de l’Utah, je vous emmène maintenant au Dead Horse Point State Park dans l’Utah.

Un sinistre nom chargé d’histoire…

Pourquoi le Dead Horse Point ?

Dead Horse Point doit son nom au fait que jadis les cow-boys positionnaient des chevaux sauvages, capturés dans les alentours, sur la péninsule de roche qui servait alors d’enclos naturel. 

Le plateau est entouré de falaises de grès abruptes. Elles mesurent près de 610 mètres de haut. 

Ici, on se plait à raconter que des chevaux abandonnés y auraient péri de soif, faute de pouvoir descendre sur les berges du Colorado. Triste destinée…

Dead Horse Point State Park dans lUtah

C’est Mike, notre hôte à Grand Junction, qui nous a raconté cette histoire en nous emmenant découvrir ce site superbe. 

Mike, c’est un grand gaillard plus tout jeune. Médecin à la retraite, il a une vision de la vie et des Etats-Unis bien à lui.

Une éducation religieuse, un dieu dans lequel il ne croit plus vraiment, un fils qui a servit son pays pendant la guerre du Golf. Cette guerre l’a ravagé et il a trouvé la mort à peine quelques années après son retour.

Pour Mike, c’est une tragédie. Des histoires comme cela, j’en ai lu des centaines dans les médias. Mais l’intensité avec laquelle Mike a pu me raconter tout cela m’en a laissé un souvenir profond.

J’ai appris quelques années après notre séjour le décès de Mike, déjà bien malade lors de notre voyage. 

Il avait un accent américain si fort et un rire si grave. Il nous avait cuisiné un soir un repas typiquement européen selon lui (pour nous sauver un peu des burgers) : viande rouge et légumes verts, c’est à dire petits-pois verts fluo. 

Il m’a prêté sa voiture lors de notre séjour. J’étais la seule à pouvoir conduire. Je me souviens des tours de quartier qu’il m’a fait faire pour vérifier si je me débrouillais assez et m’initier à la conduite américaine et à la boite de vitesse automatique. Un grand moment !

Des points de vue grandioses

Le cadre est effectivement grandiose. Le promontoire surplombe la rivière Colorado qui serpente tout en bas. Les Etats-Unis et plus particulièrement le Colorado et l’Utah offrent des paysages magnifiques. Un sentiment d’immensité me traverse. Un dépaysement total ! Pas un humain à l’horizon…

Dead Horse Point State Park dans lUtah

Dead Horse Point State Park dans lUtah

Ces nuances de couleurs, ce vert, ce rouge.

La rivière qui s’entrelacent à travers la pierre, l’eau du Colorado si sombre, les berges vertes. L’immensité au bord des yeux.

Dead Horse Point, un lieu cinématographique

La mythique scène finale du film « Thelma et Louise » de Ridley Scott a été tournée ici même si elle était censée se passer au Grand Canyon dans le scénario. Les paysages sont assez similaires.

En communion avec la nature

Le Dead Horse Point State Park est un tout petit parc d’état (par rapport à d’autres oui !).

Il y a quelques chemins de randonnée qui s’échappent de Dead Horse Point et s’enfoncent au milieu des falaises à pic. Les balades sont accessibles et de courte durée. Elles permettent de faire le tour de la falaise facilement.

En regardant la coupe des falaises, il est possible de distinguer facilement les différentes couches qui témoignent des 300 derniers millions d’années.

Rien que ça.

Dead Horse Point State Park dans lUtah

Où ?

Le Dead Horse Point State Park se situe dans l’Utah, sur la route de Island in the Sky, dans le Parc de Canyonlands.

Informations pratiques : 

Le prix d’entrée est fixé à 10 dollars par véhicule.

Site Web ici

Crédit photos :  Guy PICHARD 

Tags from the story
, ,
Written By
More from Lili

5 bonnes adresses pour organiser votre week-end à l’Aber Wrac’h

Si vous avez envie de vous organiser un week-end en Bretagne prochainement,...
Read More

10 Comments

Laisser un commentaire