Olomouc, ma bohême !

J’ai passé 15 jours en Tchéquie, sur deux séjours d’une semaine à deux mois d’intervalle en 2011 (février et avril). Ma sœur y a séjourné durant 8 mois pour effectuer un long stage d’étude à Ostrava. 

La Tchéquie, ce n’était pas une envie, c’est un pays que je ne connaissais pas du tout, dont j’avais tout à apprendre.  

Ce voyage reste un bon souvenir et une première immersion dans les vestiges de l’Est de l’Europe dont j’ai appris à mieux connaitre une histoire riche et pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur. 

Olomouc est la dernière ville de République Tchèque dont je ne vous ai pas encore parlé ! 

En parcourant les quelques clichés que j’ai sur mon ordinateur, je me replonge dans ce chouette voyage !

J’ai passé 15 jours en Tchéquie, sur deux séjours d’une semaine à deux mois d’intervalle. 

Ma sœur travaillait toute la semaine, je suis donc partie visiter Olomouc avec mon beau-frère, un beau matin ensoleillé de mars.

Olomouc est l’ancienne capitale royale de Moravie. 

Il fait froid mais le soleil est bien la. Nous prenons le train à Ostrava. J’apprécie la configuration des trains en Tchéquie, des compartiments qui invitent à la communication, bien loin des rangs d’oignons de nos chers wagons SNCF.

Nous débarquons donc à Olomouc vers 9h du matin en pleine semaine, en plein mois de mars. Autant vous dire qu’il n’y a pas grand monde ! Le soleil caresse la ville et nous offre de belles couleurs sur les façades des rues. 

Nous suivons la ligne de tramway (qui existe depuis 1899!!) et arrivons dans le cœur historique de la ville. 

Olomouc ma boheme

Olomouc ma boheme

La colonne de la Sainte Trinité s’offre à nous sur une grande place : il s’agit du plus grand groupe de sculpture baroques dans une sculpture d’Europe centrale. Elle mesure 32 mètres et il y a une chapelle dans la partie inférieure.

Olomouc ma boheme

Olomouc ma boheme

La ville offre tout un tas de jolies fontaines à découvrir comme la Fontaine d’Hercule. Je n’avais pas fait le lien avec le héros antique avant de faire des recherches, le personnage représente davantage une vieille femme je trouve, non ? 

Olomouc ma boheme

Toujours sur la place Horni Namesti se trouve le très bel hôtel de ville où vous pouvez aussi observer une horloge astronomique. 

Olomouc ma boheme

Tout près de la Place Horni Namesti, nous découvrons un petit marché. Les étales sont loin d’être tous occupés. 

Direction la Cathédrale Saint VenceslasEn plus des fontaines, il y a de nombreux palais et villas à visiter qui témoignent de l’histoire de la ville et de la Bohème comme le Palais de l’archevêché qui se trouve tout à côté de la Cathédrale Saint Venceslas et que nous avons visité en chaussons s’il-vous-plait comme nous l’avions déjà fait ici à Austerlitz !

Olomouc ma boheme

Nous avons aussi visité l’Eglise Saint-Michel. Un BIJOU. Cette église baroque invite à musarder. C’est une des plus jolies églises que j’ai eu l’occasion de visiter dans ma vie.

J’ai eu comme une impression d’Espagne avec ce hall, balayé de soleil et ces plantes, où se succèdent de petites chapelles. 

Olomouc ma boheme

Le dôme vaut particulièrement le coup d’œil !

Olomouc ma boheme

Nous sommes montés tout en haut de celle-ci, là où se trouve les cloches. La structure est vraiment impressionnante ainsi que les cloches. Je n’ai jamais été aussi près des cloches d’une église. Elles sont magnifiques et sculptées. 

Olomouc ma boheme

Et la vue sur les toits d’Olomouc est parfaite. 

Olomouc ma boheme

Nous avons déjeuné dans un petit restaurant bien sympa dont je n’ai plus le nom. La serveuse était charmante et a fait beaucoup d’effort pour nous faire comprendre la carte. Nous nous sommes laissé guider et j’ai goûté la spécialité de la ville qui est un fromage, le tvaruzky. J’adore le fromage et je n’ai pas peur des fromages forts mais celui-ci était vraiment trop fort.

De plus, sa consistance gluante n’a pas aidé à la dégustation. Je me suis vengée sur le dessert avec une spécialité de la région, la crêpe. Et oui, la crêpe se mange en Tchéquie sous la même forme qu’en Bretagne. 

Par contre, celle que j’ai dégustée était vraiment chargée : 3 crêpes, fruits, crème anglaise, chocolat, chantilly, glace, sucre glace… Bref, une crêpe 10000 calories dont je me souviens encore ! Après le goulash de boeuf et ses quenelles de pain, c’était vraiment trop ! La cuisine tchèque, comme la cuisine polonaise, ne sont pas réputées pour être light de toute façon !

Olomouc ma boheme

Olomouc est tout à l’est de la République Tchèque.

Un nom de ville qui sonne si joliment.

Des couleurs magnifiques.

J’y suis allée en fin d’hiver mais la Moravie doit être magnifique au printemps !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags from the story
, ,
Written By
More from Lili

Couleur Glaz, quand la nature se fait subtile

Hier soir, la BattlePhoto sur Twitter a été l’occasion de quelques taquineries...
Read More

6 Comments

Laisser un commentaire