Redonner au temps son épaisseur

Il y a eu la dernière fois où j’ai donné des nouvelles.

Il y a eu ces visites de logements, cette nouvelle ville bercée par l’ambiance de Noel, cette nouvelle école, les galères ordinaires d’un déménagement.

Puis, il y a eu le repos. Ce repos salvateur et inconfortable.

 

J’ai fermé très aisément la dernière porte.

Aujourd’hui et depuis des mois, voir même des années, je suis face à d’innombrables portes plus ou moins lointaines. Il est tellement aisé de les ouvrir dans mes pensées. Quant à elle, la réalité manque cruellement de certitudes.

Présentement, je suis au pied du mur. Des portes, que dis-je. J’ai peur de ne pas ouvrir « la bonne porte« .

Pleine de raison, je me convainc que si elle est fermée, il y en a bien d’autres. Qu’il y a inévitablement quelque-chose derrière. Au moins une autre porte.

Pleine de doutes, je me sens perclus.

J’ai perdu mes repères et décidé de jeter aux oubliettes les tournants que j’emprunte pourtant depuis des années.

Je prends aujourd’hui un peu de distance avec le virtuel, proximité avec le réel. Retrouver de l’intime, du privé, du particulier.

N’y voyez rien de prétentieux.

Plutôt l’envie de m’éloigner d’une probable indigestion.

 

Le début d’autre chose est envahissant, aliénant. Vous le savez immanquablement.

Le temps file et est loin d’être extensible. Mieux le répartir devient une nécessite.

Je veux redonner au temps son épaisseur.

Achever la culpabilité de ne jamais en faire assez.

Retrouver une forme de légèreté dans le simple fait d’exister.

Peut-être avais-je oublié comment faire. Peut-être avais-je peur de faire. Peut-être avais-je tout bonnement oublié de faire. Peut-être que je ne sais plus.

 

Je suis prête, j’ai hâte.

Ah oui, j’oubliais  … je tiens l’idée, il reste à l’objectiver.

Street Art made in Londres

Bon week-end à vous.

Tags from the story
Written By
More from Lili

Récits de voyageurs #8 Céline et Grégoire au Japon

Suite de votre rubrique sur le blog : je vous propose de raconter ici...
Read More

15 Comments

Laisser un commentaire