Le parc naturel Bardenas Reales en Espagne

J’ai tellement rêvé visiter ce lieu. Je l’ai découvert par hasard sur un blog dont je ne me souviens même plus le nom il y a maintenant deux ans.

Et je l’ai noté dans un coin de mon esprit : visite du parc naturel Bardenas Reales ! 🙂

Arpenter cet espace a été tout aussi plaisant que je me l’étais imaginé. Et j’en suis ravie. J’ai toujours quelques craintes à la découverte d’un lieu tellement rêvé, fantasmé, comme être gagné par la déception.

Mais avec ce genre d’atmosphère, je crois que totalement c’est impossible : l’aire étant grande, les points de vue étant différents suivant la météo, l’heure, la luminosité,… C’est une découverte à chaque fois.

Nous sommes arrivés au parc en milieu d’après-midi. Nous avons donné un goûter aux enfants au pied de cette ferme.

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Puis nous nous sommes enfoncés dans le parc lentement, mais sûrement. Au départ d’une table d’orientation, nous prenons connaissance de l’étendu du parc et des différents paysages qui le composent. Sans objectif précis, nous nous sommes lancés dans celui-ci un peu à l’aveuglette.

Lors de notre arrivée sur le site, la vue est superbe. C’est encore plus étendu que je me l’imaginais. 

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Je suis heureuse de cette découverte en famille. Ma fille de 4 ans a adoré et s’est largement prêtée aux prises de vues. Sur place et pour en découvrir davantage, n’hésitez pas à vous enfoncer dans les chemins et sortir de la route goudronnée.

Après quelques kilomètres de pistes, nous arrivons au pied de ces formations rocheuses digne de l’Ouest Américain.

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Quelques kilomètres plus tard, nous effectuons une photo en famille afin d’immortaliser ce chouette moment.

Visite du parc naturel Las Bardenas Reales

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Enfin, joie du hasard, nous tombons nez à nez avec un troupeau de moutons et son berger. Celui-ci nous accueille avec un large sourire et nous laisse volontiers photographier ses bêtes ou prendre la pose. Savez-vous que le parc sert d’énorme pâturage d’hiver pour les moutons ? 

Visite du parc naturel Bardenas Reales

Visite du parc naturel Bardenas Reales

La tête chargée de paysages grandioses, la voiture recouverte d’une fine couche de poussière en intérieur et extérieur, l’appareil photo plein de clichés enchanteurs : les témoins d’une journée bien remplie.

Pour autant, je ne rêve que d’une seule chose : revenir ici pour explorer davantage ce parc et estomper ma frustration. De nature curieuse et optimiste, je témoigne souvent ici de jolis lieux que je découvre.

Depuis la Pologne, j’ai eu peu de gros coup de cœur. Ce parc en est un. Un désert au cœur de l’Europe, le parc naturel des Bardenas Reales dans le nord de l’Espagne est sublime. 

Comment s’y rendre ?

En plein pays de Navarre, au sud est du Pays Basque espagnol, la ville de Tudela est le point de départ pour l’exploration du désert des Bardenas, à une heure au sud de Pampelune. 

Quelques conseils de base pour le découvrir ?

  • Météo : éviter quand il pleut
  • A vélo, en voiture, ou à pied ! Pour votre information, la découverte sera plus précise si vous êtes à pied (nombreuses pistes), en vélo (une bonne dizaine de pistes) ou en voiture (4 pistes).
  • Horaires : accès autorisé entre 8h et 1h avant la coucher du soleil (donc assez tôt en hiver).
  • Prévoir votre repas car il n’y a rien pour déjeuner dans le parc, un vrai désert je vous dis ! 😉
  • Vitesse limitée à 40 kms
  • Camping interdit.

Quelques infos utiles

  • 42 000 hectares
  • Un paysage semi-désertique, composée d’argile et de grès
  • Un désert sculpté depuis des millénaires par l’eau et le vent
  • Ce lieu est une pépite car unique en Europe !
  • Une base militaire existe mais l’accès y est strictement interdit. 
  • Parc naturel créé en 1999 et classé depuis 2000 à l’UNESCO comme« Réserve de biosphère »

Envie de découvrir ce lieu magique ?

Pour votre Pinterest !

 

Written By
More from Lili

Mes 50 expériences à vivre en Bretagne

La Bretagne, c’est mon pays, ma région d’amour, mon enfance, ma culture,...
Read More

11 Comments

  • Très bel article. Très belles photos. Magnifique composition des photos. J’adore. Faudrait penser les exposer. Ce n’est pas une blague 🙂 Je suis sérieux. J’ai la même notion de cadrage pour mes photos lors de mes balades photographiques. Je ne sais pas comment on fait pour exposer des photos ceci etant dit. On me le dit pour mes photos aussi alors faudrait que je m’y intéresse. J’ai fait des photos a la pointe du Groin et au cap Frehel que je vais programmer d’ici un mois car j’ai beaucoup d’articles programmés. A la pointe du Groin (désolé si je me goure d’ orthographe) je me suis régalé. Temps breton, nuages avec quelques percés du soleil chose qui rend les photos encore plus jolies car il y avait des contrastes époustouflants.

    • Hâte de voir tes photos du Cap Fréhel, j’aime me balader par là-bas ! J’y serais ce week-end en blogtrip, tu pourras suivre cela sur les RS si ça t’intéresse ! Et merci pour les compliments !

  • J’aimerai bien profiter d’une escapade familiale à Madrid pour y aller ainsi que visiter d’autres sites incroyables comme las medulas. Faut que je me penche la dessus pour voir ce qui est possible et le temps que ça prendrait. Merci pour ce bel article

  • J’adore. J’ai découvert l’existence de ce site il a deux ou trois ans et depuis j’attends avec impatience ma prochaine escapade au Pays Basque pour le découvrir. Ça a l’air bien plus grand que le colorado provençal du Lubéron bien que moins coloré.
    En tout cas, belle escapade.

  • Voilà qui me conforte dans mon envie de découvrir ce lieu, qui a l’air vraiment magique ! Bien sûr ce sera à pied de préférence pour nous… Il y a quelques années j’ai acheté un livre de randos spécifique sur le désert des Bardenas Reales mais ce qui m’inquiète c’est que d’après ce que j’ai pu lire depuis à droite et à gauche, tous les sentiers ne sont pas forcément toujours praticables, et certains sont fermés l’été à cause de la nidification des vautours. Il va falloir que je creuse pour avoir des infos vraiment précises avant d’y aller ! En attendant, merci pour ces belles photos qui me font rêver, en espérant que je vais enfin pouvoir y aller cet été !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.