Europe in My Region 2016 : les Carpates

Bonsoir !

J’espère que vous allez bien ? Ce soir, je prends quelques libertés sur le blog et je vous parle d’un projet européen autour de la promotion de l’observation du ciel des Carpates. 

Pourquoi vous parler de ce projet ?

Cet article est ma contribution au concours « #EUinmyRegion » lancé par la Commission Européenne pour valoriser les projets soutenus par la politique de cohésion. Mon objectif est double :

  • vous présenter un projet européen pertinent,
  • et pour ma part espérer que l’article soit traduit et posté sur le site Blog activ qui recense le meilleur des blogs européens (rien que ça !). 

Pourquoi avoir choisi ce projet ?

La région des Carpates me tient particulièrement à cœur car j’ai eu la chance d’y aller il y a deux ans maintenant. Vous vous souvenez de ces photos d’immenses forets de sapins sur le blog ? 

Les Tatras constituent la partie la plus élevée des Carpates, entre la Pologne et la Slovaquie. Ces paysages de montagnes et rivières me rappellent le Colorado avec ces forêts profondes. Je suis tombée folle amoureuse de cet espace. L’ambiance y était magique et troublante en cette fin d’hiver 2014.

1

Qu’est ce que le projet «Carpathian Sky» ?

Le ciel des Carpates a l’avantage d’être vierge de toute pollution lumineuse. Il a donc été décidé de mettre en avant le tourisme astronomique à travers plusieurs actions comme l’adaptation de l’infrastructure existante (un planétarium a été construit à côté de l’observatoire de Kolonica, en Slovaquie), la création de nouveaux produits touristiques, des actions de sensibilisation,…

Ce projet a permis de dynamiser le tourisme local et d’en permettre tous les effets positifs qui vont avec (emploi, visibilité, coopération entre la Pologne et la Slovaquie). Le projet a mis en avant le tourisme astronomique bien au-delà des frontières régionales. On peut parler aujourd’hui de première réserve de ciel étoilé slovaque ! Le fonds européen de développement régional a donc contribué à celui-ci entre 2007 et 2013. 

carpates

Pourquoi prévenir la pollution lumineuse ?

Je ne suis pas plus écologiste que vous (peut-être même moins qui sait ?). Pour autant, je m’applique à effectuer quelques petits gestes au quotidien qui sont, à mon sens, utiles à notre planète. Et cela s’est peut-être intensifié depuis que je suis mère. 

On parle de pollution lumineuse lorsque l’éclairage artificiel est si important qu’il nuit à l’obscurité. Il est donc primordial de préserver certaines zones protégées de toute lumière artificielle et donc préserver la nuit naturelle.

Ce projet a aussi pour vocation la sensibilisation du grand public à la pollution lumineuse et ses impacts néfastes sur la faune et la flore.  

Certes, les effets semblent moins dommageables que d’autres formes de pollution. Pour autant, ils sont réels chez l’humain comme pour la faune, la flore, la fonge et tous les écosystèmes. Cela peut se traduire principalement par un dérèglement de l’horloge biologique qui à long terme peut être néfaste pour nous-mêmes et notre environnement. 

Voila pourquoi il me tenait à cœur de vous présenter ce projet. J’aimerais retourner dans les Carpates et me rendre dans le Parc de ciel étoilé de Poloniny en Slovaquie

Le parc national des Poloniny est un parc national situé dans le Nord-Est de la Slovaquie. Ouvert toute l’année au public, il fait partie de la réserve de la biosphère des Carpates Orientales. Le parc est la région dont la pollution lumineuse est la plus faible en Slovaquie. Cela doit être magique !

Connaissez-vous des projets similaires ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags from the story
, ,
Written By
More from Lili

Silent Sunday #40

Une photo, pas de mot. Vous aimerez aussi :
Read More

1 Comment

  • Très chouette projet (et très bonne idée de le relayer de cette façon)… on ne rend pas toujours compte que la pollution n’est pas qu’une histoire des déchets, de gaz, etc. Elle peut être comme tu le dis lumineuse, ou visuelle…. Jac a bossé sur la pollution visuelle pendant qq temps, depuis chaque panneau nous choque. Nous sommes tellement habitués qu’on y fait pas vraiment attention alors qu’il y a des millions de panneaux plantés de façon complètement anarchiques partout…
    très belle initiative en tout cas 🙂

Laisser un commentaire