Dans quelques jours, décollage pour notre prochain voyage : l’Amérique du Sud. Je partage donc avec vous les quelques  préparatifs de voyage au Brésil

Pourquoi le Brésil ?

Le Brésil ne faisait pas partie de mes futures destinations de voyage. Mais comme pour certains de mes voyages, la République Tchèque ou le Colorado, l’occasion était trop belle pour la rater ! Un proche vit depuis plusieurs mois à Rio de Janeiro et nous nous sommes motivés à prendre des billets tout début janvier pour aller passer un peu plus de deux semaines chez lui.

Le départ est donc proche. Et je vous avoue que nous sommes complètement excités à l’heure où j’écris ce billet.

Partir pour une destination non prévue, non fantasmée, pas plus rêvée que cela, dont je n’attends pas grand chose.

Je ne sais pas vraiment à quoi penser en fait. Tout va tellement être nouveau. Tellement différent de tous les voyages que j’ai pu effectuer. Je n’ai quitté l’Europe qu’une seule fois pour les Etats-Unis, il y a un peu plus de dix ans.

Mais j’ai le sentiment que ce qui m’attend en Amérique du Sud, au Brésil, n’est rien comparé à ce que je peux en imaginer.

Au secours les recommandations !

Si vous lisez un peu la presse et subissez écoutez les recommandations et mises en garde diverses d’un peu tout le monde, et bien, ça ne fait pas rêver le Brésil !

Questions sanitaires :

Zika ! Evidemment ! Quand j’annonce notre départ pour le Brésil, il ne faut pas 1 minute (chronomètre en main) pour que ça vienne dans la conversation ! 

La sécurité :

Vigilance, vigilance. Quand je lis des articles de presse, ça me donne envie d’échanger mon billet d’avion ! Vols, bagarres,  viols, les Favelas,…. Bref, le tableau est bien noir ! Vous trouverez des informations ici sur le site du gouvernement. 

Pour ma part, j’attends de ressentir les choses sur place ! De la prudence suffit à priori à envisager un bon séjour. 

Préparation du voyage :

C‘est génial de partir dans un pays chaud car  je n’ai besoin que peu d’affaires en fait !

préparatifs de voyage au Brésil

Bon, un peu plus que ce qu’il y a sur la photo quand même !

Les vaccins :

The galère ! Quand tu vis en Mayenne, tu comprends la différence d’offre de services entre Paris et la Province.

La Mayenne prend doucement le chemin d’un désert médical. Il est compliqué de trouver un généraliste quand on s’y installe. Et c’était vraiment un sketch d’effectuer les vaccins avant le départ ! Je vous refais le film : 

  1. Prise de rdv au service de vaccination pour effectuer le vaccin contre la fièvre jaune (n’est délivré que dans les services en question). Je me dis “Ouf, il en existe un à Laval”. Je déchante en prenant le rdv car il n’y a qu’une permanence entre 14h30 et 15h15 le mardi. Rdv tous les 5 minutes. Et faudrait pas se plaindre non plus car nous avons déjà de la CHANCE !!! Et les prochains rdvs sont dans un mois. Heureusement que je m’y prend à l’avance. 
  2. Mission 2 : aller chercher les vaccins Hépatite A à la pharmacie. Il est observé en France une tension d’approvisionnement d’un certain nombre de vaccins dont l’hépatite A. Nous nous sommes rendus dans 13 pharmacies sur deux villes pour trouver deux vaccins.
  3. Avoir un appel du service de vaccination de l’hôpital qui diffère le rdv de deux semaines…
  4. Se décider d’aller à Paris pour aller se faire vacciner au centre de vaccination de l’institut Pasteur. 

Je vous conseille d’aller faire un tour sur le site internet de l’Institut Pasteur à Paris ici ou le site de Lille ici : il est possible d’y faire un point vaccination, des fiches conseils par pays existent et il y a un document mis à jour régulièrement concernant Zika.

Quelques lectures ?

Des livres et guides :

préparatifs de voyage au Brésil

Sur place, nous serons accueillis et hébergés par un expat’ et une Carioca, habitante de Rio de Janeiro. Je n’ai donc pas investi dans un gros guide. J’ai plutôt emprunté deux guides à la bibliothèque de ma ville et j’ai acheté un guide Gallimard Cartoville pour partir. J’ai commencé à lire un ouvrage concernant l’Histoire du Brésil, j’aurais le temps de le terminer durant les longues heures de vols !

  • Encyclopédies du Voyage Gallimard : Rio de Janeiro – Brésil. Ce guide coûte une trentaine d’euros neuf. Il se divise en trois gros chapitres : des clefs pour comprendre (un bref point autour de l’histoire, la géographie et la culture au Brésil), des exemples d’itinéraires à Rio et au Brésil et un dernier chapitre informations pratiques. Plutôt illustré avec des cartes intéressantes et du contenu permettant une première approche de l’histoire du pays. 
  • Bibliothèque du voyageur Gallimard – Brésil : c’est globalement l’équivalent du précédent, en plus gros et plus complet. Il y a trois chapitres identiques : histoire, itinéraires et carnet pratique. Prix : environ 30 euros aussi. 
  • Guides Gallimard Cartoville – Rio de Janeiro : un petit guide au format pratique qui comprend une dizaine de pages dépliables avec des cartes par quartier et des suggestions de visites, restos,… . Prix :8.9 euros. 
  • Histoire du Brésil de Bartolomé Bennassar et Richard Marin : une grande synthèse sur les cinq siècles de l’histoire brésilienne. Prix : 12 euros. 

Le hasard a fait que ma bibliothèque ne proposait que des guides de Gallimard pour le Brésil. Non, cet article n’est pas sponsorisé ! 😉

Des blogs : 

Des vidéos : 

  • Des trains pas comme les autres – Brésil – 2014

  • Le Brésil par la côte – 2014 – Arte

  • Échappées Belles – France 5 – 2011

Je vous épargne les reportages racoleurs autour des favelas et autres …

Notre itinéraire : 

Nous n’allons pas accumuler les visites. Nous envisageons de rester majoritairement sur Rio pendant les deux semaines et quelques jours à Paraty, Ilha Grande et Armação dos Búzios. Je n’ai pas envie de courir partout mais plutôt prendre le temps de découvrir la ville. C’est les vacances, non ?

Avec ou sans enfants ?

Je me suis posée cette question. Et pour tous un tas de raisons, cette destination sera sans enfants. 15 jours en amoureux va nous faire un bien fou. Pour autant, je sais que je partirais le cœur lourd. Cette dépendance aux enfants est folle. Mais il me semble que je dois garder raison. Non, rester avec eux 24h/24h ne changera rien à cette peur qu’il arrive “quelque-chose”. C’est un choix qui reste très personnel et que j’assume pleinement. 

Puis le voyage commencera et nous compterons les quelques jours qui nous séparerons d’eux. Les vacances et avoir du temps pour soi et pour nous, ça n’arrive pas si souvent que cela, pouvoir apprécier les moments de silence et de tranquillité (en écrivant cela, je me demande si Rio est la destination la plus adéquate pour du silence et de la tranquillité ahah !). 

Et MERCI beaucoup à nos baby-sitters d’amour  🙂 

Rendez-vous sur Hellocoton !