Une balade au château de la Ballue

Un château et des jardins magnifiques à quelques kilomètres de Rennes et du Mont-Saint-Michel : Le Château de la Ballue, sur la commune de Bazouges-la-Pérouse.

Le château, datant du XVIIe siècle, donne sur de fabuleux jardins, redessinés et inspirés de cette même époque.

Un écrin de verdure remarquable s’offre aux visiteurs. Après une histoire tumultueuse ponctuée d’abandon, le château est repris en 2005 par Marie-Françoise Mathon. Les jardins obtiennent le label de « jardin remarquable ». Depuis cette consécration, le jardin du château de la Ballue est en constante évolution.

Les remparts ont été restaurés en 2006, une pépinière de buis a été créée en 2007, la grande avenue du château et l’allée boisée des châtaigniers et du grand étang de la Ballue ont également été réaménagées en 2008.

Aujourd’hui, la visite des jardins permet une succession de jeux d’ombres et de lumières.  Des sculptures contemporaines baroques rythment la progression d’un espace à l’autre.

Je vous invite à parcourir mes photos du jardin permettant une visite virtuelle.

A votre entrée, de magnifiques clématites vous accueillent :

2013-06-03 17.05.17

Le jardin mouvementé : jardin de topiaires de buis, d’ifs et de houx taillés en boules, en cubes, en cônes et en spirales.

Le théâtre de verdure : Hémicycle en murs d’ifs festonnés, replantés en avril 1997. Fonction de vrai théâtre avec 4 portants latéraux, un fond de scène en verdure et une estrade en gazon.

Ouverture des jardins : tous les jours, du 15 mars au 11 novembre : de 10H00 à 18H30.

Tarifs :

– Adultes : 9,50 €
– 10 à 18 ans, étudiants et groupes : 7,50 €
– enfants de moins de 10 ans : gratuit
– abonnement 1 an : 26 € (et ça vaut le coup si vous êtes dans le coin !).

De plus, il y a un superbe salon de thé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags from the story
,
Written By
More from Lili

5 bonnes adresses pour organiser votre week-end à l’Aber Wrac’h

Si vous avez envie de vous organiser un week-end en Bretagne prochainement,...
Read More

4 Comments

Laisser un commentaire