Aurais-je accepté le blogtrip à Dubaï ?

Cette semaine, plusieurs “blogueuses influentes” (jargon de la blogosphère) ont été invitées par Emirates pour effectuer un blogtrip à Dubaï (un voyage de promotion touristique destiné aux blogueurs/blogueuses).

Jusque-là, une pratique qui reste assez courante ! 

La polémique

Pour autant, sur twitter et les autres réseaux sociaux, j’ai pu observer le “lynchage virtuel” dont elles ont été la cible. 

Cette année, il y a déjà eu plusieurs blogtrip à Dubaï sans qu’il y ait eu autant débat, il me semble. Les blogueurs concernés sont-ils plus légitimes car leurs blogs traitent du voyage ?

Ici, il s’agit de blogs plus généralistes ou autour de la parentalité. Au premier abord, le lien semble moins évident. L’objectif d’Emirates est de toucher une nouvelle cible en valorisant leur destination après du lectorat de ces blogs. 

Concernant ce voyage, les blogueuses en question auraient peut-être dû communiquer davantage en amont. Cette précaution leur aurait évité d’avoir à se justifier, ou se faire lyncher du moins. Je n’ai pas à juger de leur participation à ce blogtrip, cela les regarde elles avant tout.

Les réactions sur twitter ont été vives et nombreuses. En lisant les commentaires sur les réseaux sociaux, j’ai le sentiment que, ce qui a laissé les lecteurs/trices perplexes, c’est :

 – la découverte de la destination et tout le folklore, les préjugés et apprioris qui existent autour (fondés ou non, ce n’est pas à moi d’en juger), en lien avec la démesure, le luxe, les questions religieuses et/ou la place de la femme, 

– le fait que les blogueuses les plus lues soient présentes (grande campagne de communication inside pour Emirates)

– et enfin le fait que cette destination ne corresponde pas vraiment à la ligne éditoriale des blogs en question.

Un certain nombre de lecteurs/trices ont affirmés abandonner la lecture des blogs en question. Qu’en sera-t-il vraiment ? Plus largement, quel impact aura cet épisode sur le monde du blogging en général ?

Ne soyons pas naïfs, en tant que lecteurs/trices ou blogueurs/gueuses, l’évolution des blogs passe par là aujourd’hui. Les blogs sont aussi une vitrine pour un certain nombre d’acteurs du tourisme.

Blogrip or not Blogtrip ?

Je me suis donc posée cette question cette semaine, aurais-je accepté ce blogtrip a Dubaï s’il m’avait été proposé ? 

Je n’ai rien contre les blogtrips, j’en ai accepté un il y a quelques semaines en Bretagne comme vous avez pu le lire sur le blog. Le débat ne se situe pas la.

Conceptuellement, oui pour l’expérience et l’opportunité. Et parce que je suis curieuse et ouverte à découvrir tous les coins du globe. Cette destination ne fait pas vraiment partie de ma liste d’envies pour tout un tas de raisons que vous comprendrez si vous me suivez ici. Mais c’est sûr que concrètement, cette expérience aurait été assez éloignée de ma manière de voyager et des destinations pour lesquelles j’ai de l’appétence. 

Selon moi Dubaï n’est pas une destination familiale. Les activités proposées pendant ce blogtrip étaient trop consuméristes et ne correspondent pas à ma façon de me divertir ou voyager avec mes enfants. Je reste assez hermétique à cette démesure.

Je ne partage pas l’avis de cette blogueuse quand elle écrit que “la piste de ski à Dubaï n’est pas très écolo”, “mais nous, nous avons des montagnes en France” et “la joie sur le visage des enfants dubaïotes sur leurs skis efface un peu mes aprioris”.

Selon moi, éduquer des enfants, c’est leur apprendre que nous ne pouvons pas tout avoir, notre pays a un paysage et un climat qui lui est propre suivant où l’on se trouve sur le globe. Et si on souhaite découvrir la montagne, et bien il faut partir et voyager. Si on en a les moyens et possibilités car de nombreux enfants ne verront jamais ni la mer, ni la montagne…ou toute forme de voyage.

Il y a t-il des destinations où nous devons nous interdire d’aller ?

Doit-on sélectionner les pays où nous allons ? Doit-on se forcer à se rendre là où spontanément, on n’irait pas ? Doit-on sortir de sa zone de confort ? De ce qui nous donne envie, de ce pour quoi nous avons de l’appétence ? Doit-on suivre ses valeurs ou plutôt aller les bousculer un peu/beaucoup dans certains pays ?

Si je réfléchis bien,  je ne pourrais aller nulle part en fait ! Aucun pays n’est “parfait”. Et ça veut dire quoi parfait ? Aux yeux de qui ? Selon quels critères ? La France est bien loin d’être toujours un exemple sur un certain nombre de critères.

L’essentiel, selon moi, est de garder les yeux et les oreilles grands ouverts. Aller à la rencontre de l’autre, pour comprendre, écouter et surtout partager !

Oui certains pays sont plus sensibles, plus dangereux, plus liberticide que d’autres. Les boycotter est-il utile, nécessaire ? Je ne parle même pas de ma place de blogueuse là, mais de ma place de citoyenne.

Excusez la naïveté de mon propos, mais le voyage est une ouverture d’esprit et de partage. La rencontre peut permettre de faire avancer des barrières et des préjugés. Peut-être. Ou au moins tenter de mieux comprendre l’autre. Et comprendre ne veut pas dire cautionner.

Voyager dans un pays, ce n’est surtout pas adhérer au régime politique, coutumes, religion, valeurs, … c’est mieux se connaitre et connaitre l’autre.

En voyage ou dans la vie de tous les jours, je reste sensible à ce que j’observe et à la place où l’on souhaite me mettre. 

Savoir se positionner, dans le respect des cultures locales, des représentations culturelles… tout en se respectant soi et ses valeurs, c’est un vrai défi en voyage.

Un pays, sa population, son histoire et son futur sont à mille visages. 

Le voyage, c’est aller à la rencontre des hommes et des femmes dont le quotidien, la pensée, la culture, risquent fort d’être chamboulés dans les prochaines années par un monde mouvant. 

Cela ne m’empêche pas de continuer de présenter des pays que j’ai apprécié traverser. 

Mais comment ne pas tomber dans le cliché du blog de voyage qui fait rêver, qui est complètement décalé avec l’évolution des pays, le monde qui l’entoure ?

Tout est loin d’être rose ici, comme ailleurs. Et pour autant, avec un blog s’appelant « Jolis Voyages », je ne peux QUE parler de jolis voyages ? Ne suis-je pas déjà dans le cliché ?

Tout cela est une question de ressenti. 

Qu’en pensez-vous ?

Belle soirée. 

Merci de rester bienveillant dans vos commentaires, je ne souhaite pas que ce blog rassemble des commentaires irrespectueux comme j’ai pu en lire cette semaine sur les réseaux sociaux, nous pouvons débattre mais avec respect. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags from the story
Written By
More from Lili

Visiter en famille les Gorges de Kakuetta

En juin, nous sommes partis au Pays Basque pour la seconde fois....
Read More

16 Comments

  • C’est vrai que cette initiative a généré une polémique mais “condamner” les blogueuses par avance les blogueuses qui y participent sans savoir comment elles aborderont les sujets traités… Le débats est, à mon sens, sain à avoir parce qu’il est vrai qu’on doit pouvoir garder une indépendance éditoriale quant aux sujets qu’on aborde, même – voire même surtout – dans le cadre d’un blog trip…

  • Je suis passée complètement à côté de la polémique même si j’ai vu ce blogtrip sur les réseaux sociaux. Je ne vois pas en quoi il serait plus gênant qu’une maman parte à Dubaï qu’une fille qui aime la mode… Il faudra voir ce que cela donne en terme d’articles mais ça montre la destination à un vaste lectorat…

  • Je ne savais même pas que ce voyage avait fait polémique.
    D’ailleurs pourquoi est-ce un problème alors que de nombreux blogs de voyages y sont déjà allés et que de nombreux touristes y vont par leurs propres moyens chaque jour? Parfois la blogosphère me dépasse.

    • Hello Lalydo !! Les avis étaient vraiment divergents et pas que parmi les blogueurs. Il y a eu aussi des échanges autour de la philosophie de certains blogs et cette destination qui ne “collait” pas à celle-ci (selon les avis toujours !). Bizz

  • Polémique, pas tant que ça en fait. Disons qu’une poignée de twittos a tenté de faire du bruit sur cette histoire, mais au delà de quelques heures, la polémique est retombée comme un soufflet. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas lieu à polémiquer, tout au plus à débattre en conscience et dans le respect des avis des autres.
    Ton article résume par ailleurs bien ma position sur les blogtrips en général et le voyage en particulier.
    Ah oui, juste une précision : il y avait un blogueur aussi 🙂

    • Bonsoir ! Alors mea-culpa, oui oui il y avait un blogueur !!! Merci de partager ta vision des événements. Les commentaires n’invitaient pas toujours au débat je trouve !

    • Je complète mon propos car j’ai le sentiment (au regard des différents commentaires, encore ce soir, suite à la publication d’articles sur divers blogs) qu’il est fatiguant pour certains lecteurs de se rendre compte que les blogs deviennent des vitrines pour un certain nombre d’acteurs du tourisme ou autre. Un blogueur doit, selon moi, doser finement son contenu éditorial pour que le lecteur n’ait pas le sentiment d’être dans une “vitrine”. Il y avait aussi de cela dans la polémique.

      • Tout à fait. A chaque blogueur de trouver le juste dosage mais aussi de poser les bases d’une relation saine avec les marques avec lesquelles il entretient des relations.
        Mais au delà de cette question légitime, il y avait aussi quelques tweets et commentaires insultants voire haineux qui ne méritaient, à mon sens, aucune réponse.

  • Hello, j’ai raté la polémique également donc il est difficile de vraiment comprendre ce qui a pu mettre en rogne certains lecteurs, mais comme tu le fais remarquer, Dubai est une destination comme une autre et des tonnes de voyageurs s’y rendent chaque année. Qui sommes nous ensuite pour juger du développement de cette région, surtout nous acteurs et surconsommateurs, qu’on le veuille ou non du “monde riche”. Le luxe existe il n’y a rien de choquant, je pense, à vouloir y goûter le temps d’un voyage ou plus, blogueur ou non. Tout est ensuite question de “placement” et de respect vis à vis de l’autre et tu le soulignes très bien.

  • Je débarque sur ton blog via Ritalechat. Et je débarque vraiment : je ne savais même pas que les blogtrips existaient! Je fréquente plus les blogs de tricot que ceux de voyages ou de mode, ce doit être pour ça. Peut-être est-ce pour ça aussi que je n’ai pas bien compris ce que toutes ces blogueuses “famille” (et 1 blogueur) allaient faire à Dubaï. Quelques explications préalables auraient certainement atténué les réactions (je ne fréquente pas tweeter non plus, donc je ne savais pas qu’il y avait eu “lynchage”.) Ignorante que je suis!
    Difficile en deux jours sur place de se forger une opinion mais aller voir ce qui se passe ailleurs, bouger, voyager, être mobile est toujours préférable à rester chez soi, donc pourquoi pas. Ce qui me chagrine, c’est plus ce que deviennent les blogs qui veulent sans cesse nous vendre quelque chose, ces partenariats avec des grosses marques, ces pubs partout, je me sens manipulée et cela m’attriste. Qu’est devenue la blogosphère?
    Bon, je vais aller découvrir un peu plus en détail ton blog car les voyages, j’aime ça!

    • Bienvenue par ici !
      Ah oui effectivement tu débarques ! Je plaisante bien-sûr…
      Forcément, deux jours sur place avec un programme sur lequel on n’a pas de maîtrise, c’est surtout un avant-goût de ce que peut-être un séjour à Dubaï.
      Quant aux blogtrip, tout est question de juste mesure, à chaque blogueur de faire son propre arbitrage.
      Et sinon, il y a un concept à créer autour du blogtrip tricot, non ?

  • Très intéressant, cet article. Je ne savais pas du tout que ce blogtrip avait fait polémique, et cela m’intéresse beaucoup pour les questions de communication, façon de nous adresser à notre public, positionnement éthique du blog, etc… Merci pour la réflexion stimulante !

Laisser un commentaire