Série de billets concernant ma participation au Challenge Lecture Europe dont je vous ai déjà parlé ici.

Le Royaume-Uni à l’honneur aujourd’hui avec le livre « Les Hauts de Hurle-Vent » d’Emily Brontë

Emily Brontë est née en Angleterre dans le Yorkshire. Père pasteur, elle est issue d’une famille de six enfants et a toujours vécue dans un presbytère. Si vous creusez un peu sur différents sites ou ouvrages, la vie de cette famille est assez tragique.

Vous connaissez forcément les soeurs Brontë, trois romancières et poétesses très connues, Charlotte, Emily et Anne. Charlotte est notamment l’auteur de “Jane Eyre”.

Mais c’est à Emily que nous allons nous intéresser aujourd’hui. Elle est morte à l’âge de trente ans et a écrit quelques oeuvres au cours de sa courte vie dont le génial “Les Hauts de Hurle-Vent – Wuthering Heights”.

Voici le résumé :

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, il prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et frustre. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses sœurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

La littérature classique par excellence, c’est ce que vous trouverez en lisant ce livre !

Il a été publié en 1847 sous un pseudonyme masculin.

Tout le chef d’oeuvre de ce roman tient dans le fait qu’Emily n’ a eu qu’une vie très brève, une jeune femme ayant vécu très peu d’expériences. Pour autant, elle a su créer à travers ce roman une analyse fine de la complexité de l’humain à travers ces personnages et l’intrigue du roman.

Les Hauts de Hurle-Vent, c’est avant tout une histoire d’amour avec des personnages très forts.

Le personnage de Heathcliff est vraiment très intéressant dans le roman, car il condense tous les sentiments qui font l’humain, tirés à l’extrême. Quand il aime, il aime à la folie, mais quand il hait, il est impitoyable. Un personnage tout en profondeur.

La fin est inattendue et surprenante ! Jusqu’au bout ce livre est un chef-d’oeuvre.

Je vous invite à lire l’article sur le “boloss des Belles Lettres” ici, un délice !

Un livre que je vous conseille si vous en l’avez pas déjà lu !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous sur Hellocoton !