Je partage avec vous cette vidéo que j’ai pu visionner sur rue89.

Elle témoigne de la photographie et de la recherche de l’unique.

De la difficulté d’être original, de créer son petit univers.

De la recherche de cela.

De la capacité à y arriver.

Et de l’impossibilité d’y parvenir la plupart du temps.

Si l’on regarde, toute notre vie est un peu comme cela.

De ce qu’on en maîtrise du moins.

Pour ce que nous ne maîtrisons pas, c’est la vie qui s’en charge.

Pour autant, nos parcours sont assez similaires et tout peut devenir assez banal d’un point de vue extérieur.

C’est le cas d’une naissance, événement très marquant d’un point de vue individuel, bien moins d’un point de vue collectif.

Qu’en est-il de la maladie ou bien encore la mort quand on parcourt un hôpital ou un cimetière.

Ce constat peut avoir l’effet de nous brider.

Concernant les voyages, ne doit-on plus prendre de photos pour tenter d’échapper au « Vemödalen », c’est à dire à la frustration éprouvée en photographiant quelque chose de magnifique, quand il en existe déjà des milliers de photos exactement identiques (le même coucher de soleil, la même chute d’eau, la même ligne de hanche, le même œil en gros plan), ce qui peut soudain transformer un sujet unique en objet vide, kitsch et tristement commun – comme un meuble produit en série qu’on aurait monté soi-même. »

Ne garder tout qu’en mémoire.

Par la mémoire, nos photos et récits prennent une tout autre dimension.

Mais en quoi a-t-elle alors davantage de valeurs ?

Continuons à trouver magnifique un certain nombre de choses, à les photographier, les partager.

Même s’il en existe déjà tant.

Ce sera notre regard. Notre vision.

Le blogueur n’est pas artiste selon moi. Le photographe oui.

Certains blogs sont magnifiques, captivants, esthétiques.

Pour ma part, le blog reste uniquement une forme de partage. L’idée de référencer mes voyages par un outil.

Indéterminé dans le temps, sans autre but que de créer un univers à partager.

Certes, il en existe tant. Une accumulation. Celui-ci parmi tant d’autres.

Mon blog n’est pas très esthétique, mon talent ne s’exerce pas-là.

Mais j’y prend du plaisir et c’est important.

J’apprécie de travailler dessus.

Il me permet aussi de rencontrer de nouvelles personnes.

Ces bénéfices me conviennent.

Alors je continue.

Nul n’est obligé de le consulter. Et je ne fatigue pas mon entourage avec. S’il plait, tant mieux, c’est un plus.

Alors comment ne pas comprendre à quel point nous correspondons à un certain nombre de stéréotypes ? C’est bien là le message de cette vidéo.

Nous ne pourrons pas y échapper complètement de toute façon.

Toujours courir après l’original, c’est d’un fatiguant parfois. Au risque de commencer à se lasser ou être lassant.

Restons critique mais continuons à voyager, à photographier. Et à utiliser nos appareils photos. Expérimenter les fonctionnalités.

Pour terminer, je vous renvoie à un autre article autour du voyage ici.

Je vous souhaite une belle semaine.

Pour nous, c’est les vacances ! Des vacances à la maison, du repos, des travaux…